ARACHNÉE

 

CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE ET INTEPRÉTATION : Maria Yannaros

MUSIQUE : A.Vivaldi, interprété à la mandoline par Avi Avital

 

Durée : 20 minutes

 

Crédits photographiques : Lina Pardalaki

 

 

« Arachnée », comme le titre le suggère, campe sur scène une créature énigmatique et ambiguë, mi-femme mi-araignée, et retrace sa métamorphose, progressive et inéluctable, en araignée.

La pièce s'inspire, évidemment, du mythe antique d'Arachné, la tisserande punie et transformée en araignée. Par ailleurs, elle découlerait de « Arachnées », la pièce de danse-théâtre créée par la compagnie en 2013, mais élaguée, débarrassée de toute  trame narrative et de tout décor, et concentrée uniquement sur le corps et la gestuelle, paradoxale (à la fois humaine et animale), de cette créature devenant araignée et sur l'instant de sa métamorphose. Le spectateur assiste au moment où ce corps se transformant, se situe au seuil, perméable et chancelant, qui sépare l'humain de l'animal.

Comment une féminité, afaiblie dès le départ, fnit par délaisser totalement le corps ? Comment ce corps perd petit à petit ses caractéristiques humaines et bascule défnitivement dans la sphère animale ?