Ich

habe

von

der

Nacht

geträumt

 

Insérez votre code HTML à cet emplacement.
https://youtu.be/fwZp8P0XNok

 

Une pièce de danse pour 7 interprètes, inspirée des "Sept princesses" de Maurice Maeterlinck.

 

CONCEPTION, CHOREGRAPHIE :  Maria Yannaros

INTERPRETATION : Caroline Denquin, Alicia Fleury, Dimitra Kontou, Posoula Palaiologou, Vanessa Philippe, Faye Yannarou, Maria Yannaros.

COSTUMES: Caroline Denquin

MUSIQUE :  J.Dowland, G.P. Telemann, A.Vivaldi, A. Brahem, S.Xarhakos, oeuvres vocales de A.Boesset et de F.Schubert, chant polyphonique traditionnel bulgare, chant folklorique allemand, chanson grecque interprétée par Marika Papagkika.

 

Durée : 50 min.

 

"Ich habe von der Nacht geträumt" a pour point de départ (ou d'arrivée) les "Sept princesses",une pièce de théâtre symboliste écrite par Maurice Maeterlinck. Dans celle-ci, sept femmes sont enfermées dans une chambre ; frêles et chétives, elles dorment ou s'endorment interminablement. Plusieurs questions saisissent le spectateur : qu'est-ce que cette chambre, ce lieu où elles sont venues dormir? Exilées de la vie, pourquoi sont-elles enfermées ici, pourquoi sont-elles à ce point exténuées et dorment-elles si profondément?Dorment-elles vraiment d'ailleurs ?

 

Dans cette pièce chorégraphiée, on a voulu imaginer et retracer le voyage de ces sept princesses dans ce lieu indéterminé et clos à la vie et proposer une raison de leur endormissement inéluctable.

 

 

CONCEPTION, CHOREGRAPHY: Maria Yannaros

INTERPRETATION: Caroline Denquin, Alicia Fleury, Dimitra Kontou, Posoula Palaiologou, Vanessa Philippe, Faye Yannarou, Maria Yannaros.

COSTUMES: Caroline Denquin

MUSIC: J. Dowland, G.P. Telemann, A.Vivaldi, A. Brahem, S. Xarhakos, vocal works by A. Boesset and F. Schubert, traditional Bulgarian polyphonic song, German folk song, Greek song performed by Marika Papagkika.

 

Duration: 50 min.

 

"Ich habe von der Nacht geträumt" starts (or ends) with  the"Seven Princesses", a symbolist play written by Maurice Maeterlinck. In it, seven women are locked in a room;

 frail and puny, they sleep or fall asleep endlessly. Several questions seize the spectator: what is this room, this place where they came to sleep? Exiled from life, why are they locked up here, why are they so exhausted and sleep so deeply? Do they really sleep elsewhere?

 

In this choreographed piece, we wanted to imagine and retrace the journey of these seven princesses in this indeterminate place closed to life and offer a reason for their inevitable falling asleep.